Un phoque sur le littoral !

La Salamandre Junior propose un zoom sur le phoque commun, présent sur les côtes françaises. Les élèves créeront la fiche d’identité de ce mammifère marin. Ils construiront son réseau alimentaire et connaîtront les cousins de sa super famille. Ils repéreront les endroits où le phoque vient se reposer en colonie sur le littoral français.

© Nature Picture Library
Avatar de Ghislaine Deborde

Publié par

La fiche en bref

  • Niveaux :
    • Cycle 3 - CM1
    • Cycle 3 - CM2
  • Domaines :
    Sciences et technologie
    • Français
    • Histoire et géographie

  • > Voir toutes les disciplines

  • Durée totale : 2h50

La fiche élève complète

Ressource(s) de la fiche

Le phoque commun  - Fiche d’identité à compléter

Objectif(s) spécifiques

  • Connaître les caractéristiques du phoque commun.

La séance en bref

  • Connaître les caractéristiques du phoque commun.

Fiche élève

Déroulement de l’activité

  • Proposer aux élèves de faire émerger leurs représentations sur le phoque, en petits groupes, en leur demandant de remplir la fiche d’identité de l’animal.
  • Constituer les groupes et rappeler les règles du travail en GROUPE ainsi que les responsables à déterminer (secrétaire, gardien du temps, régulateur, rapporteur).
  • Distribuer à chaque groupe un exemplaire vierge de la fiche “Le phoque commun” à agrandir en A3 pour plus de lisibilité.
  • À tour de rôle, chaque groupe expose ses recherches case par case de la fiche d’identité, les autres groupes rajoutent les informations qui manquent. Changer de groupe à chaque case.
  • Noter au tableau ou directement sur TBI les informations fournies par les élèves pour créer une fiche d’identité commune.
  • Proposer ensuite de faire des recherches pour valider leurs représentations sur le phoque commun en projetant ou en distribuant les photocopies des pages 4 et 5 du zoom et à l’aide du site Wikipédia. Ne s’attarder que sur les points précis à rechercher, ne pas tout lire, proposer une lecture sélective.
  • Remplir la fiche d’identité collective à la suite de la lecture de ces dossiers et comparer avec les productions des élèves.
  • La fiche collective peut être photocopiée pour chaque élève ou être remplie par eux-mêmes sur une fiche vierge.
  • Visionner deux vidéos pour compléter les connaissances de vos élèves :

Correction

  • Réponses attendues à partir du zoom :
    • Nom :
      • Phoque (pas de nom spécifique pour le mâle et la femelle) Phoca vitulina (nom scientifique pour ceux qui veulent le connaître)
      • Autre nom : veau marin
    • Description
      • Petit phoque gris ou beige tacheté, museau court, tête ronde et grands yeux, pas d’oreilles externes, pattes avant ressemblant à des nageoires, pattes arrière ressemblant à une queue, très à l’aise dans l’eau
      • Taille : de 1,20 à 1,90 m
      • Poids : 60 kg
    • Régime alimentaire : piscivore, 2 kg de poisson par jour, du hareng en hiver, du bar et du merlan en été, crevettes.
    • Habitat : Côtes de la Manche ou de la mer du Nord
    • Particularités : Prédateurs = orques, requin, descend à 20 m de profondeur et reste 3 min sous l’eau, avale les poissons tout ronds, ne mâche pas, pêche en solitaire, se repose en position d’”arc”
  • Réponses attendues à partir du site Wikipédia :
    • Classification
      • Ordre : carnivores
      • Famille : phocidés
    • Description : décrochement front-museau (comme une tête de chien), narines en forme de V, vibrisses
      • Poids : entre 60 et 170 kg
    • Reproduction
      • Nombre de petit(s) : 1
      • Durée de vie : mâle environ 25 ans, femelle jusqu'à 35 ans.
    • Particularités : vitesse de croisière = 10 km/h

Prolongement

  • Proposer de regarder un des épisodes de Bibifoc, petit phoque des banquises :
  • Proposer de rencontrer un autre phoque, le phoque du Groënland :
Chaîne alimentaire  - Schéma à compléter

Objectif(s) spécifiques

  • Connaître le régime alimentaire du phoque.
  • Connaître les relations alimentaires entre les êtres vivants.

La séance en bref

  • Connaître le régime alimentaire du phoque.
  • Connaître les relations alimentaires entre les êtres vivants.

Fiche élève

Déroulement de l’activité

  • Si vos élèves ont déjà réalisé l’activité “Le phoque commun”, ils connaissent donc le régime alimentaire du phoque commun. Certaines parties de ce déroulé seront alors un rappel de ce qu’ils ont appris.
  • Demander aux élèves de nommer les régimes alimentaires qu’ils connaissent. Les noter au tableau. Précision : il existe, en réalité, bien plus que 3 types de régimes alimentaires : il y a les granivores (graines), frugivores (fruits), détritivores (déchets), insectivores (insectes), charognards (charognes), etc. Pour les élèves, nous en resterons aux trois principaux connus.
  • Leur demander ensuite de situer le phoque veau marin parmi les régimes alimentaires proposés ainsi que les caractéristiques qui lui permettent de se situer dans ce régime alimentaire. Réponse : le phoque commun est carnivore, plus particulièrement piscivore. Il ne mange principalement que du poisson. Sa peau est lisse et ses pattes lui servent à se propulser pour être rapide. Il a une mâchoire de dents aiguisées.
  • Leur proposer de réaliser le réseau alimentaire du phoque commun. Pour cela, les élèves doivent rechercher dans le zoom quelle est sa principale nourriture. En choisir un, par exemple, le hareng.
  • Faire des recherches sur le régime alimentaire du hareng. Par exemple : les crustacés.
  • Rechercher dans le zoom si le phoque commun a des prédateurs. Réponses : orques et requins.
  • Écrire les noms des animaux sur des affichettes : plancton, crustacé, hareng, phoque, orque.
  • Proposer aux élèves de remettre les étapes du réseau alimentaire dans l’ordre, en utilisant des flèches. La flèche utilisée entre chaque élément signifie « est mangé(e) par ».
  • Écrire au tableau une phrase qui résume ce réseau alimentaire. Réponse : le phytoplancton est mangé par le crustacé (copépode, membre du zooplancton) et le hareng, le crustacé est mangé par le hareng et le phoque, le hareng est mangé par le phoque et l’orque et enfin le phoque est mangé par l’orque. L’orque est au sommet du réseau et est appelé superprédateur. Tout cela forme un réseau alimentaire ou réseau trophique.
  • Précision :
    • Phytoplancton dit “plancton végétal”: il est constitué de petits organismes souvent unicellulaires qui produisent leur énergie à partir du soleil (exemples de phytoplanctons : les cyanobactéries ou les diatomées).
    • Zooplancton ou “plancton animal” : petits organismes appartenant au règne animal qui se nourrissent de matières vivantes (exemples de nourriture : des phytoplanctons).
  • Leur proposer de voir une orque chasser des phoques. Les prévenir que c’est la loi de la nature.

  • Leur distribuer la fiche “Chaîne alimentaire” à faire individuellement comme exercice d’application.

Correction

Chaîne de prédation phoque / © Prof. Gordon T. Taylor, Skeeze, Duane Raver, Mª. C. Mingorance Rodríguez

Prolongement

  • Proposer de faire des recherches sur les animaux cités dans le zoom comme le requin, l’orque, le hareng, le bar, le merlan et les crevettes.
  • Proposer de travailler sur d’autres réseaux alimentaires comme celui de la mante religieuse, de l’ours brun et du lynx à partir des fiches pédagogiques :
Phoques et Cie  - Relier l’image à sa description

Objectif(s) spécifiques

  • Connaître les caractéristiques des animaux marins de la super famille proche du phoque.

La séance en bref

  • Connaître les caractéristiques des animaux marins de la super famille proche du phoque.

Fiche élève

Déroulement de l’activité

  • Demander aux élèves de quelle famille vient le phoque. Réponse : la famille des phocidés. La réponse est sur le site Wikipédia.
  • Leur demander à quelle super famille il peut appartenir et qui sont ses cousins. Noter au tableau la liste des animaux proposés par les élèves. Réponses : morse, otarie à fourrure, lion de mer, éléphant de mer.
  • Leur demander de donner quelques caractéristiques qui permettent à ces animaux de faire partie de la même famille qui s’appelle la famille des pinnipèdes :
    • Mammifères marins semi-aquatiques.
    • Ils ont le corps fuselé.
    • Les pattes les aident à nager et à se propulser, elles sont en forme de nageoires.
  • Proposer de regarder les vidéos pour les différencier. Ne pas hésiter à mettre la vidéo en “pause” pour bien regarder les caractéristiques de chaque espèce :
  • Distribuer la fiche “Phoque et Cie” à faire individuellement.

Correction

Chargement...

Prolongement

  • Proposer de visionner l’émission C’est pas sorcier sur les phoques et les otaries :
  • Proposer d’approfondir ses connaissances sur les animaux marins présentés dans les revues jeunesse de la Salamandre comme le cachalot, le dauphin et le poisson-lune :
Le phoque sur le littoral  - Situer la population de phoques en France

Objectif(s) spécifiques

  • Caractériser un paysage : le littoral maritime.
  • Situer le lieu de vie du phoque commun sur la carte de France.

La séance en bref

  • Caractériser un paysage : le littoral maritime.
  • Situer le lieu de vie du phoque commun sur la carte de France.

Fiche élève

Déroulement de l’activité

  • Proposer aux élèves de caractériser le littoral maritime. Faire émerger les représentations des élèves en leur proposant un brainstorming. Noter au tableau toutes leurs propositions.
  • Rechercher la définition dans le dictionnaire. Réponse du Larousse : ensemble des côtes d'un pays, d'une région, d'un océan, d'une mer. Il peut y avoir une autre définition comme zone sinueuse où s'établit le contact entre la mer ou un lac et la terre. (Le terme a un sens plus large que rivage et côte, qui désignent respectivement les domaines du littoral soumis directement ou indirectement à l'action de la mer.)
  • Leur proposer de repérer le littoral sur la carte de l’Europe et leur demander quels pays en possèdent un. Réponses : Norvège, Danemark, Russie, France, Grèce, Royaume-Uni, Italie, Danemark (hors Groenland), Croatie, Islande, Espagne, Estonie, Suède, Allemagne, Portugal, Irlande, Pays-Bas, Pologne, Albanie, Bulgarie, Malte, Roumanie, Lituanie, Belgique, Slovénie, Bosnie-Herzégovine, Monaco.
  • Leur demander de répertorier les pays européens n’ayant pas de littoral. Réponses : Suisse, Andorre, Arménie, Autriche, Hongrie, Liechtenstein, Slovaquie, Serbie
  • Sur une carte de France, situer la baie de Somme, lieu privilégié des phoques communs et proposer de regarder les spots des phoques à partir du site d’observation anigaido.

Correction

Carte correction / © Lvcvlvs

Prolongement

  • Proposer de rentrer dans les détails sur le littoral français et de compléter les connaissances sur celui-ci.
  • Proposer de situer sur une mappemonde les autres espèces de phoques.
Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».