Martre ou fouine ? Mustélidés en question !

À travers ce face à face, les élèves apprendront à différencier la martre et la fouine, puis à les intégrer dans une chaîne alimentaire. pour les intégrer ensuite dans une chaîne alimentaire. Une des activités va les aider à reconnaître un animal grâce à la clé de détermination de son empreinte. En dernier lieu, ils vont jouer avec les mots pour décrire la famille des mustélidés.

© Mark Hamblin - Age Fotostock, Michaela Walch – Age Fotostock
Avatar de Ghislaine Deborde
- Mis à jour le
Publié par

La fiche en bref

  • Niveaux :
    • Cycle 3 - CM1
    • Cycle 3 - CM2
  • Domaines :
    Sciences et technologie
    • Français

  • > Voir toutes les disciplines

  • Lieu : En classe

La fiche élève complète

Ressource(s) de la fiche

Magazine
Semblables mais différentes

Fiche élève

Déroulement de l’activité

  • Imprimer ou projeter les photos de la fouine et de la martre.
Martre / © Michaela Walch – Age Fotostock
Fouine / © Mark Hamblin - Age Fotostock
  • Demander aux élèves de bien les observer et de jouer au jeu des différences.

  • Noter dans un tableau les différences physiques que les élèves trouvent.

  • Faire des groupes de deux et leur distribuer la photocopie de la double-page 22 et 23 et la fiche “Semblables, mais différentes”. Les élèves doivent remplir le tableau.

  • Faire une remontée collective où chaque groupe propose une des cases à remplir à tour de rôle.

  • Noter sur le tableau le récapitulatif de toutes les caractéristiques trouvées au fur et à mesure que les groupes présentent.

  • Leur proposer de voir des vidéos pour compléter leurs connaissances sur les deux animaux :

    • La fouine avec le documentaire animalier à partir de 2 min 34 jusqu'à 5 min 08 :
  • La martre avec une vidéo amateur et des explications :
  • Faire des recherches sur Internet pour compléter la case reproduction de la martre. Réponses : en mars-avril, 3 petits en moyenne.

  • Photocopier une fois chaque tableau pour que chaque élève du binôme ait une feuille récapitulative.

Correction (à partir de la double-page)

Prolongement

  • Proposer de travailler sur un autre animal ressemblant à nos deux petits carnivores : l’hermine grâce au dossier de la "Petite Salamandre" n°04 sur l’hermine.
  • Proposer d’apprendre à dessiner un ou les deux animaux.
À chacun son prédateur

Fiche élève

Déroulement de l’activité

  • Dessiner au tableau les cinq dessins d’une chaîne alimentaire ou de prédation : herbe, sauterelle, grenouille, hérisson, chouette hulotte.
  • Demander aux élèves de remettre les étapes de la chaîne alimentaire dans l’ordre où elles se produisent et écrire la phrase qui résume cette chaîne alimentaire. Les réponses sont écrites au tableau par les élèves volontaires.
  • Reprendre ces étapes en utilisant la formule « est mangé par » : l’herbe est mangée par la sauterelle, la sauterelle est mangée par la grenouille, la grenouille est mangée par le hérisson, le hérisson est mangé par la chouette hulotte. La flèche utilisée entre chaque élément signifie « est mangé par ».
  • Projeter au tableau “La haie, quel spectacle” pages 20 et 21 de la "Salamandre Junior" n°108 ou distribuer la photocopie.
  • Leur demander d’observer ce dessin, de trouver plusieurs chaînes alimentaires et d’écrire ces chaînes à l’aide de flèches (une chaîne alimentaire = une couleur).

  • Leur nommer les animaux présents dans l’image : renard, crapaud, lézard, lièvre, hérisson, serpent, muscardin, belette, mulot

  • Il y a tellement de chaînes possibles qu’il est plus simple d’indiquer qui mange quoi :

    • mangeurs de baies : muscardin, belette, hérisson, lièvre, renard
    • mangeurs de lézards : hérisson, serpent, renard, belette
    • mangeurs de crapauds : hérisson, serpent, renard, belette
    • mangeurs de muscardin : serpent, belette, renard
    • mangeurs de hérisson : renard
    • mangeurs de lièvre : renard
    • mangeurs de serpent : belette, renard, hérisson
    • mangeurs de belette : renard
  • Proposer de faire une remontée collective où la classe valide les propositions des élèves.

  • Leur demander de bien observer chaque étape de la chaîne et de dire ce que l’on peut en déduire :

    • Une chaîne alimentaire commence toujours par un végétal.
    • Une chaîne alimentaire se termine par un grand prédateur carnivore ou superprédateur.
    • Certaines chaînes ont des maillons en commun.
  • Trace écrite possible :

    • Une chaîne alimentaire ou de prédation est un schéma qui représente le trajet de la nourriture depuis le végétal jusqu’au plus grand prédateur.
    • Chaque flèche signifie « est mangé par ».
    • En première position d’une chaîne alimentaire, on trouve toujours un végétal.
    • La dernière position est celle des grands prédateurs carnivores.
    • Dans la nature, des chaînes alimentaires sont liées entre elles. Elles forment un réseau alimentaire (ou trophique) : elles ont des maillons en commun.
  • Se rappeler le régime alimentaire de la fouine et de la martre ou lire l’identification des deux animaux p 22 et 23.

  • Leur distribuer la fiche "À chacun son prédateur" à faire individuellement comme exercice d’application.

Correction

Prolongement

  • Proposer d’approfondir les connaissances sur les grands prédateurs de la fouine et de la martre : la revue "Salamandre Junior" n°102 sur le renard et le dossier sur l’aigle royal.
  • Travailler les chaînes alimentaires à partir d’albums de littérature de jeunesse comme Le tigre mange-t-il de l’herbe ? de Hyeon-Jeong, Croque ! d’Aleksandra Mizielinska, Attends ! Je veux te raconter une histoire de Tom Williams.
  • Réaliser un bricolage comme des poupées russes avec la chaîne alimentaire : créer des tubes de papier plus ou moins gros et y coller des illustrations de plantes et d’animaux (le plus petit tube est un végétal et le dernier un grand carnivore).
Une belle empreinte

Fiche élève

Déroulement de l’activité

  • Demander aux élèves de lire le paragraphe “Pieds poilus ?” p 23 sur les empreintes des deux animaux.
  • Proposer ensuite d’aller dans la cour ou dans un parc ou dans une forêt voisine de l’école, pour faire un safari photo sur des traces éventuelles d’animaux présents.
  • Si, par chance, les élèves trouvent des empreintes ou des crottes, prendre des photos.
  • Il est possible de réaliser un moulage des empreintes à l’aide d’une bande de papier repliée en forme de cercle, d’un trombone pour tenir le tout, d’un seau, de plâtre, une spatule et de l’eau. Réaliser le moulage et laisser sécher jusqu’à ce que le plâtre ait pris (le temps de séchage dépend des conditions météorologiques et de la consistance du plâtre).
  • De retour en classe, proposer de trouver à quel animal appartient telle ou telle empreinte ou crotte. Faire des recherches sur Internet pour trouver une clé de détermination sur les empreintes ou utiliser les Miniguides pour pister les empreintes de rongeurs en forêt, d’ongulés et de carnivores.
  • Introduire les termes de la clé de détermination :
    • 3 sortes d’empreintes pour les mammifères des forêts :
      • Mains (rongeurs) : recherche du nombre de doigts, des griffes présentes ou pas, des poils présents ou pas, taille et disposition des empreintes.
      • Pelotes (carnivores) : recherche du nombre de pelotes digitales, alignées ou en cercle, de leur position relative, des griffes présentes ou pas, taille et disposition des empreintes.
      • Sabots (ongulés) : recherche du nombre de sabots, de leur longueur et de la forme du bord, taille et disposition des empreintes.
  • Si vous n’avez pas trouvé d’empreintes, rechercher sur Internet des images d’empreintes et demander aux élèves, munis de leur clé de détermination ou des mini-guides, de reconnaître à qui appartient l’empreinte.
  • Leur distribuer la fiche “Une belle empreinte” à faire individuellement.

Correction

  • Ce n’est pas l’empreinte d’un sabot et elle comporte 5 pelotes digitales. C’est le blaireau !

Prolongement

  • Proposer de travailler sur la clé de détermination des autres traces comme les crottes et même proposer de faire des moulages de crottes.
  • Visionner la Minute nature n°20 sur les animaux la nuit dont la fouine ou un film de 52 min, Tifoune la fouine.
La famille des mustélidés

Fiche élève

Déroulement de l’activité

  • Demander aux élèves à quelle famille appartiennent la martre et la fouine.
  • S’ils ne trouvent pas, leur proposer de rechercher dans la double-page 22 et 23 le nom de famille de ces animaux. Réponse dans le paragraphe en dessous de l’identification de la martre, “La nuit, tous les mustélidés sont gris”.
  • Leur demander ensuite quels sont les autres mustélidés qu’ils connaissent.
  • Noter au tableau les propositions des élèves. Leur demander de faire des recherches sur Internet ou dans des encyclopédies pour valider leurs hypothèses.
  • Visionner un petit film sur la famille des mustélidés “L’hermine, cousins, cousines” des élèves d’une classe de CM1/CM2 (6P/7P).
  • Demander aux élèves de choisir par deux un mustélidé et d’écrire un poème de 2 à 4 vers pour présenter leur mustélidé.
  • Regrouper toutes les poésies dans un même document et proposer aux élèves de les apprendre.
  • Leur proposer de réaliser les mots mêlés de la fiche “La famille des mustélidés”.

Correction

Chargement...

Prolongement

  • Travailler sur l’emploi de ces noms d’animaux pour des objets ou expressions.

    • Blaireau :

      • Brosse en poils fins avec laquelle on savonne la barbe.
      • Large pinceau en poils de blaireau qu'utilisent les artistes peintres pour obtenir des effets de fondu.
      • Familier. Individu conformiste, borné, niais.
      • Exp : Robe blaireau, chez les bovins, robe grise formée de poils zonés, plus clairs à leur extrémité.
    • Furet

      • Vieux. Personne curieuse, qui fouille partout.
      • Jeu de cartes où l'on tâche de faire prendre par son voisin une carte dite « furet ». (Son dernier possesseur a perdu.) = mistigri
      • Jeu de société où un joueur doit deviner dans les mains de quel joueur se trouve un anneau que l'on fait glisser sur une corde sans fin.
    • Fouine

      • Familier. Personne curieuse, indiscrète, maligne, rusée.
      • Exp : Visage de fouine, visage chafouin.
    • Putois

      • Crier comme un putois, pousser des cris perçants.
Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».

La présentation des fiches pédagogiques évolue !

vignette

Suite à nos rencontres avec des enseignants, nous avons fait évoluer la présentation des fiches pédagogiques pour correspondre encore mieux à vos besoins :


  • meilleure visibilité du déroulé de la séquence en classe ;
  • rédaction d’objectifs spécifiques ;
  • amélioration de l’impression des fiches avec notamment la possibilité d’imprimer la séquence complète, la fiche élève complète, la fiche élève de chaque séance (exercice) ;
  • Les fiches sont désormais consultables sur smartphone et tablette.

Bonne visite et n’hésitez à nous faire vos retours sur cette nouvelle présentation.



L’équipe d’École Salamandre