Le hérisson, un gros dormeur à protéger

Avec ce dossier épineux sur le hérisson, la classe va apprendre à écrire le mot hérisson, à connaître son régime alimentaire, à jouer avec lui en évitant ses prédateurs. Ce petit animal si mignon pourrait être menacé de disparition si l’on n’agit pas en sa faveur. Les élèves vont apprendre quels sont les moyens à mettre en place pour le protéger, comme, par exemple, fabriquer un gîte pour lui.

© Éric Gasté
Avatar de Ghislaine Deborde
- Mis à jour le
Publié par

La fiche en bref

  • Niveaux :
    • Cycle 1 - MS
    • Cycle 1 - GS
  • Domaines :
    Explorer le monde
    • Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions
    • Agir, s’exprimer, comprendre à travers les activités artistiques
    • Construire les premiers outils pour structurer sa pensée

  • > Voir toutes les disciplines

  • Lieu : En classe - Cour de l’école

La fiche élève complète

Ressource(s) de la fiche

Magazine
Des piquants sur le dos

Fiche élève

Déroulement de l’activité

  • Montrer la couverture de la Petite Salamandre et demander aux élèves de décrire l’image principale. Leur demander ce qu’ils savent sur le hérisson.
  • Lire les deux premières pages (12 et 13) du dossier sur le hérisson. Expliquer les mots compliqués.
  • Proposer de travailler sur les lignes brisées, comme les piquants du hérisson. Mettre en place des ateliers de graphisme en variant les outils (crayon, éponge, craie, feutre, pinceau…), les différents plans (horizontal, oblique et vertical) et les différents supports (bac à sable, plateau de semoule, tableau, pâte à modeler…).
  • Demander aux élèves de rechercher dans l’alphabet quelles sont les lettres dans lesquelles on retrouve des lignes brisées : A, K, M, N, V, W, Z et celles qui se trouvent dans le mot HÉRISSON en capitales (N).
  • Proposer des ateliers d’écriture de la lettre N et du mot HÉRISSON. Possibilité de proposer d’écrire le mot entre deux lignes, surtout pour les 2P/GS. Varier les supports et les outils.
  • Leur proposer de réaliser la fiche “ Des piquants sur le dos ”, à faire individuellement. Varier les exigences en fonction des capacités des élèves.

Prolongement

  • Aborder en phonologie le son [on] : relire la page 12 et demander aux élèves de dire les mots qui contiennent le son [on] et rechercher les mots qui contiennent ce son dans les mots repères de la classe (jours, prénoms, mois, mots référents…).

  • Proposer de rechercher les autres animaux à piquants, dans les imagiers de l’école, sur les animaux : porc-épic, échidné, oursin, tenrec, moloch hérissé, murex, phasme épineux, diodon…

  • Proposer d’exploiter des albums sur le hérisson :

  • À trois on a moins froid, Pic-Pic et Gros Nounours, Qui s’y frotte s’y pique, Le petit chapeau de paille, Le petit hérisson partageur

  • Ainsi que l’album des éditions La Salamandre, Caramel ne veut pas déménager :

© Pascal Hédelin & Emilie Vanvolsem

Caramel ne veut pas déménager

À l’approche de l’hiver, Maman hérisson décide de trouver un nouvel abri pour ses petits. Mais Caramel n’a pas du tout envie de quitter sa maison et ses copains !

Quel glouton !

Fiche élève

Chargement...

Déroulement de l’activité

  • Lire aux élèves les pages 16 et 17 du dossier sur le hérisson.
  • Leur poser des questions à l’oral pour connaître les éléments qu’ils ont retenus après la lecture de chaque paragraphe :

    • Quel est le terrain de chasse du hérisson ? Les jardins, les parcs.
    • Qu’aime-t-il manger ? Insectes, chenilles, limaces, escargots, vers, fruits, champignons.
    • Montrer l’illustration du menu varié p. 16.

      Expliquer qui sont les coléoptères. “Les coléoptères sont un ordre d'insectes dotés d’une carapace (élytres) protégeant leurs ailes.” Leur demander d’en énumérer quelques-uns, ou bien leur donner des exemples : scarabée, coccinelle, bousier, hanneton, lucane cerf-volant, capricorne, cétoine, carabe

  • Hérisson, animal de nuit :

    • Quel est le plan de chasse du hérisson ? Il suit son chemin habituel : il longe la haie…
    • Quelle est sa super-technique pour chasser ? Il chasse en zigzag.
    • Combien de vers peut-il avaler en une nuit par temps de pluie ? 100.
    • Pourquoi doit-il beaucoup manger avant l’hiver ? Il doit s’engraisser pour hiberner car il perd du poids pendant l’hibernation.
  • Leur poser ensuite cette question : le hérisson mange des insectes et des vers, mais qui mange le hérisson ? (Pas de réponse dans le dossier.)

  • Noter les différentes propositions des élèves sur une feuille et leur proposer de jouer aux devinettes pour trouver 3 prédateurs du hérisson !

    • Le premier est un animal roux et rusé : le renard.
    • Le deuxième animal a la tête rayée blanche et noire et le corps gris : le blaireau.
    • Le troisième est un rapace de nuit avec des aigrettes : le hibou (préciser que c’est le Grand Duc).
  • Rajouter la chouette hulotte, le sanglier, la buse variable, le chien, le chat et la fouine.
  • Chercher dans les imagiers de la classe ou dans les revues des images se rapportant à ces animaux. Entourer les prédateurs trouvés dans la liste proposée par les élèves.
  • Distribuer la fiche “Quel glouton !” à faire individuellement. Pour les MS/1P, proposer une initiation aux mots croisés (reproduire la fiche en grand, utiliser des lettres mobiles à placer dans la grille). Possibilité d’écrire les mots dans la grille puis les élèves pourraient placer les lettres mobiles par dessus les lettres déjà écrites.

Prolongement

  • Faire des recherches plus approfondies sur les prédateurs ou les différentes proies du hérisson.
  • Proposer de visionner “C’est pas sorcier” sur les hérissons :

© Benoit Perroud et Lucie Rioland

Les bêtes qui pincent, qui pissent, qui percent à la campagne

De la punaise au blaireau, du carabe bombardier au hérisson en passant par la vache et le moustique, ce livre documentaire regroupe par type de stratégie défensive près de trente espèces de ces charmants habitants de la campagne !

Vite au dodo !

Fiche élève

Déroulement de l’activité

  • Lire aux élèves les pages 18 et 19 du dossier “Champion du dodo”.
  • Faire remonter les connaissances aquises à la lecture de ces deux pages.
  • Possibilité de montrer par une vidéo comment un hérisson ramasse les feuilles pour compléter son nid.
  • Leur proposer de participer à un jeu collectif sur le hérisson.

  • Reproduire sur une affiche grand format qui peut contenir un quadrillage vierge de 10 x 10 cases, identique à celui de la fiche “Vite au dodo”. Recouvrir l’affiche d’un film plastique afin de pouvoir réécrire et y coller, avec de la pâte à fixer, les éléments suivants : le nid qui devra recouvrir 4 cases, le blaireau et le renard (4 cases chacun), 6 feuilles (1 case chacune). Possibilité de reproduire exactement les dispositions de la fiche “Vite au dodo”.

  • Matériel supplémentaire nécessaire :

    • Un grand dé 1 à 3, pour les MS/1P (prévoir deux faces du nombre 1, deux faces du nombre 2, deux faces du nombre 3) ou un grand dé classique pour les GS/2P.
    • Feutres effaçables.
  • But du jeu : Kipic, le hérisson, doit récupérer toutes les feuilles mortes pour compléter son nid. Il doit toutes les ramener ! Il peut avancer vers la droite, la gauche, vers le haut et le bas. Il ne peut aller ni à reculons, ni en oblique. Il doit éviter le blaireau et le renard qui sont ses prédateurs.

  • À tour de rôle, les élèves viennent lancer le dé et avancer d’autant de cases que ce qu’indique le dé. Changer de couleur de feutre pour chaque élève. Le chemin tracé n’est pas forcément rectiligne (par exemple, si l’élève obtient un 4 au premier jet, il peut avancer de 3 cases vers la droite et de 1 case vers le bas).

  • Le jeu se termine lorsque notre ami Kipic a récupéré toutes les feuilles pour compléter son nid.

  • Variante pour travailler le repérage dans un quadrillage : l’élève lance le dé et dit à l’enseignant ce que le hérisson doit faire (par exemple, Kipic avance de 3 cases vers la droite et descend d’une case vers le bas).

  • Autre variante : proposer une fiche avec les déplacements déjà effectués, que les élèves doivent décrire.

  • Proposer de refaire le jeu en plaçant à d’autres endroits les prédateurs et les feuilles mortes.

  • Distribuer la fiche “Vite au dodo” et fournir un dé à chaque élève. Cette fiche est une reprise du jeu collectif. Ils peuvent la faire individuellement ou à deux. Pour les MS/1P, la fiche peut se faire sans dé, il suffit que chaque élève trace un chemin sans oblique et qu’il ramasse toutes les feuilles pour revenir au nid.

Correction

  • Ceci est une des possibilités de trajet. Lancers de dé : 4, 2, 2, 1, 2, 2, 5, 1, 2, 1, 4 et 2.

Prolongement

  • Connaître les animaux qui hibernent avec l’exploitation de l’album “À trois on a moins froid !”
  • Proposer de différencier “hiberner” et “hiverner“ à travers l’exploitation de l’album “Comme des marmottes”.

© Michel Francesconi et Capucine Mazille

L'hibernation ne s’improvise pas ! Tout au long de la belle saison, les animaux s’y préparent en mangeant beaucoup pour faire des réserves. Et aussi en aménageant leur refuge : terrier, souche d’arbre évidée, interstices dans les rochers, vieille maison abandonnée...

  • Proposer de réaliser le jeu “Dodo tout doux” en p. 6 de la revue Petite Salamandre n°114.
Animal à protéger

Fiche élève

Déroulement de l’activité

  • Lire aux élèves les pages 14 et 15 du dossier sur le hérisson.
  • Leur montrer la Minute nature sur les hérissons, qui présente les dangers et les moyens de protection. Attention, certaines images cruelles mais réelles peuvent choquer les enfants les plus sensibles. Vous avez la possibilité de sauter ce passage (1’58’’ et 1’59’’) où le hérisson se fait écraser. À vous de juger la sensibilité de vos élèves.
  • Rappeler les différents dangers pour le hérisson : voiture, pesticides, anti-limaces, mouches, piscines… et les moyens de protections possibles dans le jardin : laisser des tas de feuilles, de bois, laisser un couloir non tondu, créer des ouvertures dans le grillage avec les voisins, fixer dans la piscine ou plan d’eau une passerelle en bois, un filet, une branche ou une corde pour permettre à l’animal de sortir… On peut aussi penser à mettre une clochette au collier du chat, de manière à s’assurer que le hérisson, qui a une bonne ouïe, puisse l’entendre arriver…

Corridors biologiques

Miniguide 64 : Corridors biologiques

Jardins, balcons, routes, éclairages. Que faire pour permettre à la faune de se déplacer ?

Pour se nourrir, se reproduire ou rejoindre les zones de repos, la faune a besoin de se déplacer. Le développement urbain et la fragmentation du paysage isolent de plus en plus les milieux naturels. Pour permettre aux animaux de circuler librement, il est donc nécessaire de sauvegarder les corridors biologiques.

  • Pour les classes qui ont la possibilité de côtoyer un hérisson, proposer de réaliser pour lui, un abri dans la cour.
    Matériel nécessaire : une cagette en bois, une bâche et un tas de feuilles !

Correction

  • En vert : eau, croquettes, abri, feuilles mortes.
  • En rouge : lait, feu de feuilles mortes, voiture, anti-limaces, mouches.

Prolongement

  • Apprendre à chanter la chanson du hérisson, tirée du conte musical “Émilie Jolie” :
  • Comparer le contenu du dossier avec celui de la rubrique Téquitoi ? “Le hérisson une boule qui pique”, Petite Salamandre 02, p. 4 et 5.
Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».

La présentation des fiches pédagogiques évolue !

vignette

Suite à nos rencontres avec des enseignants, nous avons fait évoluer la présentation des fiches pédagogiques pour correspondre encore mieux à vos besoins :


  • meilleure visibilité du déroulé de la séquence en classe ;
  • rédaction d’objectifs spécifiques ;
  • amélioration de l’impression des fiches avec notamment la possibilité d’imprimer la séquence complète, la fiche élève complète, la fiche élève de chaque séance (exercice) ;
  • Les fiches sont désormais consultables sur smartphone et tablette.

Bonne visite et n’hésitez à nous faire vos retours sur cette nouvelle présentation.



L’équipe d’École Salamandre