Le gypaète barbu, un vautour si spécial

Grâce au dossier proposé par la Salamandre Junior, vos élèves vont connaître et comprendre la vie d’un gypaète barbu. Ils devront écouter sa description orale pour bien le dessiner. La technique de chasse si particulière du gypaète les emmènera en haut des sommets. La vie du gypaéton défilera devant eux. À eux de remplir sa fiche d’identité pour connaître tout de lui !

© Anne et Erik Lapied
Avatar de Ghislaine Deborde
- Mis à jour le
Publié par

La fiche en bref

  • Niveaux :
    • Cycle 3 - CM1
    • Cycle 3 - CM2
  • Domaines :
    Français
    • Sciences et technologie
    • Arts plastiques

  • > Voir toutes les disciplines

  • Lieu : En classe

La fiche élève complète

Ressource(s) de la fiche

Magazine
Quel rapace !

Fiche élève

Objectif spécifique

  • Dessiner à partir d’une description orale.

Déroulement de l’activité

  • Dans un premier temps, proposer de dessiner un gypaète barbu d’après leurs représentations. Certains imagineront peut-être un poisson, ou autre chose avec une barbe…
  • Dans un second temps , leur proposer de dessiner un gypaète barbu en écoutant sa description.
  • Leur demander de fermer les yeux pour visualiser ce qui va être dit et leur lire la description dans un premier temps :
    • Le gypaète barbu est un rapace, plus précisément un vautour. Il a une envergure impressionnante, près de 3 mètres d’un bout à l’autre des ailes ! C’est l’un des plus grands rapaces d’Europe. Sa taille varie entre 1,10 m à 1,50 m de la tête à la queue. Il n’y a pas de différence entre les mâles et les femelles.
    • Son corps est de couleur crème orangée de la tête jusqu’aux bouts des doigts.
    • Ses ailes de couleur gris foncé se terminent par de longues plumes effilées, appelées rémiges. En vol, ses ailes étroites et pointues lui donnent une silhouette fine et élancée. Sa queue de couleur gris foncé est en forme de losange.
    • Sa tête comporte un masque noir et se termine par une barbichette noire sous le bec, ce qui lui vaut son nom de "barbu". Son œil jaune est cerclé de rouge. Son bec est gris et crochu.
  • Proposer aux élèves de reformuler ce qu’ils ont entendu.
  • Leur lire une seconde fois la description.
  • Leur distribuer la fiche Quel rapace !. Leur relire une dernière fois la description. Les élèves dessinent d’après la description orale.
  • Exposer les fiches “Quel rapace !” faites d’après la description orale au tableau et les comparer aux premières représentations sans description.
  • Projeter les pages 10 à 18 à lire à plusieurs voix pour qu’ils puissent voir réellement ce qu’est un gypaète barbu.
  • Proposer de visionner des vidéos sur le gypaète barbu, son vol, sa réintroduction et la Minute nature.

Prolongement

  • Proposer de dessiner le juvénile en écoutant une description orale.
    • LPO : Les juvéniles et les immatures sont brun foncé : le corps est plus clair, les ailes, la queue et la tête sont plus foncés, presque noirs. Le plumage évolue progressivement et c’est entre 5 et 6 ans que le gypaète obtiendra son plumage d’adulte. Le plumage de l’oiseau évolue au cours des mues régulières, permettant aux observateurs avertis de distinguer les différentes classes d’âge.
  • Proposer de faire des recherches sur les autres vautours : vautour fauve, vautour moine, vautour percnoptère.
Question de mots

Fiche élève

Objectif spécifique

  • Enrichir le vocabulaire sur le gypaète.

Déroulement de l’activité

  • Distribuer la photocopie des pages 16 et 17. Demander aux élèves de lire silencieusement et de surligner les mots qu’ils ne comprennent pas.
  • Écrire les mots incompris au tableau. Leur demander de proposer une définition s’ils en connaissent le sens, ou sinon, de rechercher dans le dictionnaire.
  • Proposer de faire un jeu de devinettes :
    • Donner oralement la définition d’un mot.
    • Leur demander de rechercher le mot correspondant à cette définition, dans les 2 pages de l’article, et de l’écrire sur l’ardoise.
    • Écrire au tableau la ou les propositions et demander aux élèves volontaires de justifier leur choix .
    • Valider la réponse.
  • Définitions à proposer :
    • Rejet des parties non digestibles des proies chez les rapaces, sous forme de pelotes. (réjection)
    • Oiseau mangeur de cadavres. (charognard)
    • Ensemble de fibres qui unissent deux os au niveau d'une articulation. (ligament)
    • Ouvrier chargé d'enlever les ordures ménagères. (éboueur)
    • Partie intérieure du cou (pharynx, arrière-bouche), par où les aliments passent de la bouche dans l'œsophage et qui contient certains organes de la voix. (gosier)
    • Qui a la propriété de ronger quelque chose, l'entamer progressivement par une action chimique. (corrosif)
    • Personne qui prend ou doit prendre part à un repas ; invité. (convive).
    • S'abstenir de manger. (jeûner)
    • Qui a la forme d’une petite sphère. (globuleux)
  • S’il existe un répertoire de définitions à étudier dans la classe, ces mots-là peuvent en faire partie.
  • Distribuer la fiche Question de mots, à faire individuellement. Les élèves peuvent s’autocorriger avec la fiche de correction imprimée.

Correction

Chargement...

Prolongement

  • Proposer de faire des recherches sur les grands corbeaux, ceux qui arrivent souvent les premiers sur une charogne.
  • Proposer de faire des recherches pour définir l’ordre de passage des charognards : vautour fauve, vautour moine, vautour percnoptère, gypaète barbu.
La vie du gypaéton

Fiche élève

Objectif spécifique

  • Connaître les étapes de la vie du gypaète barbu.

Déroulement de l’activité

  • Distribuer les photocopies des pages 18 et 18.
  • Répartir la lecture : chaque élève choisit l’image et le texte correspondant.
  • Après avoir laissé le temps de la lecture personnelle, demander aux élèves de donner des explications par image, après avoir caché le texte.
  • Ensuite, faire lire oralement chaque paragraphe et compléter les explications des élèves.
  • Proposer de visionner une vidéo sur le gypaéton et son envol.
  • Distribuer la fiche “La vie du gypaéton” pour la faire individuellement comme exercice d’application.

Correction

  1. Le couple de gypaètes entament une parade nuptiale en octobre-novembre. Ils aménagent un nid avec des branches (aire).
  2. La femelle gypaète pond un ou deux œufs entre janvier et mars. L’oisillon est recouvert de duvet et pèse 150 g.
  3. Mi-juillet, le gypaéton a la taille et le poids de l’adulte. Il apprend à s’envoler et apprend la technique de chasse.
  4. A la mi-septembre, le jeune découvre son nouveau territoire et ses dangers.

Prolongement

  • Proposer d’inventer le nom des autres bébés rapaces (faucons, milans, buses, éperviers, autours, busards, balbuzards, circaètes, pygargues) sur le même modèle que aiglon et gypaéton ce qui peut donner fauconnon ou fauconnet, milanon, buson, épervion…
Tout sur le gypaète barbu

Fiche élève

Objectif spécifique

  • Identifier le gypaète barbu.

Déroulement de l’activité

  • Afficher le poster du gypaète barbu au tableau.
  • Proposer aux élèves de faire émerger leurs représentations sur le gypaète barbu, en petits groupes, en leur demandant de remplir la fiche d’identité de l’animal.
  • Constituer les groupes et rappeler les règles du travail en GROUPE ainsi que les responsables à déterminer (secrétaire, gardien du temps, régulateur, rapporteur).
  • Distribuer à chaque groupe un exemplaire vierge de la fiche Tout sur le gypaète barbu à agrandir en A3 pour plus de lisibilité.
  • À tour de rôle, chaque groupe expose ses représentations case par case, ajout par les autres groupes. Changer de groupe à chaque case.
  • Noter au tableau ou directement sur TBI les informations fournies par les élèves pour créer une fiche d’identité commune.
  • Proposer ensuite de faire des recherches pour valider leurs représentations sur le gypaète barbu en projetant ou en distribuant les photocopies des pages 10 à 18 du dossier (pour ceux qui ont fait les activités précédentes, leur demander de retrouver les informations dans le dossier) et à l’aide du site Wikipédia. Ne s’attarder que sur les points précis à rechercher, ne pas tout lire, proposer une lecture sélective.
  • Remplir la fiche d’identité collective à la suite de la lecture de ce dossier et comparer avec les productions des élèves.
  • La fiche collective peut être photocopiée pour chaque élève ou être remplie par eux-mêmes sur une fiche vierge. Elle peut servir de leçon à étudier.
  • Visionner la Minute Nature sur le gypaète barbu :

Correction

  • Nom :

    • Le gypaète barbu (pas de nom spécifique pour le mâle et la femelle) Gypaetus barbatus (nom scientifique pour ceux qui veulent le connaître).
    • Petits : gypaétons.
  • Description

    • Absence de zones dénudées sur la tête, le cou et la poitrine.

    • Yeux jaunes cerclés de rouge. Masque noir. Bec crochu. Barbichette noire.

    • Pattes entièrement recouvertes de plumes.

    • Ailes étroites et anguleuses et queue en forme de losange.

    • Dessous blanchâtre teinté de roux orangé.

    • Dos, ailes et queue : gris foncé.

    • Immature : brun-gris foncé.

    • Taille : 1,10 à 1,50 m

    • Envergure : 2,50 à 2,80 m

    • Poids : 5 à 7 kg
  • Classification

    • Classe : oiseau “aves” (source Wikipédia).
    • Famille : accipitridés “accipitridae” (source Wikipédia).
  • Reproduction

    • Nombre de petit(s) : 1 à 2 œufs par couvée.

    • Précision : dans le cas où les deux œufs éclosent, un seul gypaéton survit ; en effet, le plus fort des deux repousse son congénère au fond du nid et s'empare de toute la nourriture en laissant mourir son congénère (source Wikipédia).
  • Durée de vie : 30 ans

    • Précision : en captivité, au zoo la Garenne en Suisse, un gypaète a vécu jusqu'à l'âge de 47 ans (source Wikipédia).
  • Régime alimentaire : charognard ou nécrophage. Ce vautour se nourrit principalement d'os, qu'il avale tels quels pour les plus petits. Il brise les plus gros os en les emportant en hauteur et en les laissant tomber sur les rochers sur lesquels il a l'habitude de se poser, afin qu'ils se brisent et soient suffisamment petits pour être avalés.

  • Habitat : falaises des montagnes, falaises de gorges en plaine (Pyrénées, Alpes, Massif Central et Corse), territoire de 200 à 400 km².

  • Particularités :

    • Oiseau solitaire.

    • Il intervient en dernier sur une carcasse après les autres sortes de vautours.

    • Couleur rouge de la poitrine et du cou colorés par les bains de boue couleur rouille.

    • Son statut de conservation au niveau mondial est presque menacé, au niveau européen il est vulnérable, en France il est considéré comme en danger et il est classé dans la liste rouge au bord de l'extinction en Suisse.

Prolongement

  • Proposer de compléter le travail sur la légende du gypaète barbu avec la fiche pédagogique sur “le gypaète, si proche des sommets”.
  • Proposer de visionner La Minute Nature qui présente le film La fabuleuse histoire du gypaète :
  • Proposer d’aller visiter le zoo de la Garenne qui a fait un énorme travail autour du gypaète barbu. C’est un zoo authentique qui s’occupe uniquement des animaux de la région, recueillis suite à des blessures.
  • Découvrir les noms du gypaète barbu dans les autres pays : Bartgeier (Vautour barbu) en allemand, Gipeto en italien, Quebrantahuesos (littéralement « casseur d'os ») en espagnol, dans les langues des principaux pays européens où l'espèce est présente (Alpes, Pyrénées) ; au Royaume-Uni, où l'espèce est absente, le gypaète barbu est nommé Bearded vulture (c'est-à-dire vautour barbu), mais Lämmergeier est aussi attesté, ainsi qu'en allemand et en néerlandais (cette dernière dénomination signifie littéralement « vautour des agneaux » et fait référence à la prétendue capacité qu'aurait le gypaète de faire des jeunes agneaux ses proies ; ce qui d'ailleurs n'a jamais été confirmé par l'observation) (source Wikipédia).
Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».

La présentation des fiches pédagogiques évolue !

vignette

Suite à nos rencontres avec des enseignants, nous avons fait évoluer la présentation des fiches pédagogiques pour correspondre encore mieux à vos besoins :


  • meilleure visibilité du déroulé de la séquence en classe ;
  • rédaction d’objectifs spécifiques ;
  • amélioration de l’impression des fiches avec notamment la possibilité d’imprimer la séquence complète, la fiche élève complète, la fiche élève de chaque séance (exercice) ;
  • Les fiches sont désormais consultables sur smartphone et tablette.

Bonne visite et n’hésitez à nous faire vos retours sur cette nouvelle présentation.



L’équipe d’École Salamandre