Découvrir les pouvoirs du Magic Lombric

Magic Lombric s’invite en classe pour faire découvrir aux élèves ses incroyables pouvoirs. En observant, explorant et expérimentant, les élèves se familiarisent avec ce spécialiste du recyclage. Ils comprennent la place particulière et indispensable qu’il occupe dans la nature et apprennent à mieux connaître ce qui se trouve sous leurs pieds.

© Jean-Michel Labbat / biosphoto
Avatar de Dimitri
- Mis à jour le
Publié par

La fiche en bref

  • Niveaux :
    • Cycle 2 - CE1
    • Cycle 2 - CE2
  • Domaines :
    Questionner le monde
    • Français

  • > Voir toutes les disciplines

  • Lieu : En classe

La fiche élève complète

Ressource(s) de la fiche

Observer le ver de terre

Fiche élève

Matériel

  • Loupe ou boîtes-loupes
  • Des vers de terre
  • Papiers journaux
  • Terre humide

Déroulement de l’activité

  • L’observation peut être réalisée par groupe ou individuellement, en fonction du matériel (loupes et vers de terre) à disposition.
  • Distribuer des loupes à chaque élève ou chaque groupe d’élèves.
  • Disposer, devant chaque élève ou groupe d’élèves, des vers de terre déposés sur du papier journal avec un peu de terre humide.
  • Demander aux enfants de décrire à l’oral ce qu’ils voient. Leur poser des questions pour les aider dans leur observation :
    • Où se trouve la tête ? La queue ? Son corps est-il dur ou mou ? De quelle couleur est-il ? Comment est sa peau : sèche ou humide ? etc.
    • Noter leurs remarques au tableau.
    • Les aider à trouver la tête / bouche par élimination : si le ver expulse des “tortillons noirs” par un côté, il s’agit de l’anus, et par conséquent la tête se trouve de l’autre côté. On peut aussi remarquer que le ver a une sorte de manchon (renflement, appelé clitellum) qui est situé plus proche de la tête que de la queue (moyen mnémotechnique : c’est comme une écharpe, même si son rôle n’est pas de maintenir au chaud !).
  • Demander aux élèves d’observer la façon dont le ver se déplace : son corps est composé d’anneaux qui s’approchent et s’éloignent les uns des autres lorsqu’il se meut.
  • Distribuer la fiche activité aux élèves et leur demander de dessiner un ver de terre. Attirer leur attention sur le fait que le ver doit ressembler le plus possible à la réalité (forme, taille, couleur…).
  • Demander de placer sur le dessin les légendes suivantes après les avoir explicitées : bouche, anus, corps.
  • Corriger l’activité.
  • Donner des informations sur l’anatomie du lombric :
    • Il respire à travers sa peau qui est mince et perméable. Il n’a ni yeux ni oreilles, mais se repère au toucher et aux vibrations, captées par des poils très sensibles tout le long de son corps (soies). Il possède 4 cœurs pour acheminer l’oxygène dans tout son corps.
    • Le ver de terre est à la fois mâle et femelle (il est hermaphrodite). Mais une rencontre entre deux vers de terre adultes est obligatoire pour qu’il y ait des nouveaux vers de terre.

Prolongement

  • Piocher dans le répertoire de la littérature jeunesse pour trouver des histoires qui ont pour sujet le lombric.

  • Parler de la reproduction des lombrics.

  • Donner des infos supplémentaires sur le lombric.

Ressources

Fabriquer une ferme à lombrics

Fiche élève

Matériel nécessaire

  • La partie basse d’une bouteille (préalablement coupée en deux) en plastique transparente et lisse ou un bocal en verre.
  • De la terre, du terreau et du sable, des feuilles mortes, des épluchures fraîches…
  • Des vers de terre de surface (vers de compost) ou des lombrics (qui pourront être récoltés à l’occasion d’une sortie).
  • Une petite pelle.
  • Un cache noir ou un tissu noir.
  • Toile cirée ou nappe pour protéger les tables de la classe.

Déroulement de l’activité

  • L’activité peut être réalisée par la classe entière ou en petits groupes en fonction du matériel disponible.
  • Demander aux élèves quels sont les éléments nécessaires pour élever des lombrics dans la classe. Réponse attendue : un récipient, de la terre, des lombrics.
  • Apporter la terre, du terreau et du sable, des feuilles mortes, des épluchures fraîches... Demander aux élèves la raison pour laquelle on a pris des natures de sols différentes. Expliquer qu’il s’agit de tenter de reproduire le milieu de vie des lombrics et que le sous-sol est composé de couches différentes.
  • Leur demander de mettre au fond de la bouteille des couches d’environ 3 cm de sable, de terre et de terreau. Répéter l’opération jusqu’à ce que la bouteille soit presque pleine, en veillant à terminer par une couche de terre.
  • Déposer à la surface 6 ou 7 vers de terre.
  • Déposer à la surface les épluchures et feuilles mortes.
  • Arroser légèrement le tout, de façon à ce que l’ensemble soit humide sans être boueux. Pour arriver à un bon taux d'humidité, quelques gouttes doivent tomber en pressant une poignée de terre.
  • Pendant le mois qui suit, humidifier régulièrement la ferme à lombrics. Il ne faut pas qu’elle sèche sinon les lombrics risquent de mourir : constitués à 95 % d’eau, les lombrics ont en effet besoin d’humidité.
  • Recouvrir la bouteille d’un cache noir ou d’un tissu noir dès qu’il n’y a pas d’observation : les vers aiment l’obscurité. Pour eux, la lumière est associée au soleil, c’est-à-dire à la déshydratation, et s'en méfient donc.
  • Maintenir la ferme à lombrics entre 15 et 20°C.
  • Tous les deux ou trois jours, soulever le tissu et observer les changements : tenir un carnet de bord de l’activité des lombrics avec les élèves. Leur demander de :
    • Noter dans le carnet : la date, l’heure de l’observation.
    • Ce qu’ils ont observé (galeries, enfouissement de végétaux, turricules…).
    • Prendre des photos ou tracer des croquis de l’observation.

Prolongement

  • Installer un lombricomposteur à l’école ou à l’intérieur de la classe pour recycler les déchets.

Ressources

L’alimentation du lombric et sa place dans la nature

Fiche élève

Déroulement de l’activité

  • Demander aux élèves de répondre à l’oral à la question suivante, en s’appuyant sur ce qu’ils ont pu observer lors des activités précédentes : “Que mangent les vers de terre ?”
  • Noter les idées au tableau.
  • Lire aux élèves le paragraphe “Gourmand sans dents!” (Salamandre Junior 104, en bas de la page 4). Leur demander de compléter leurs observations. Noter les différents mots retenus par les élèves au tableau.
  • Récapituler et donner des informations sur l’alimentation du ver de terre : il mange de la terre, des détritus de plantes et des restes d’animaux enfouis dans le sol. Il est détritivore. Les petites crottes que le lombric rejette sont de la terre encore plus fertile qui nourrit les plantes. On peut dire qu’il participe à la création de la terre et qu’il recycle ainsi ce qu’il mange en fertilisant naturel (montrer la photo de turricules, Salamandre Junior 104, page 10, ou les faire observer sur la terre de la ferme à lombrics si l’activité n°1 a été réalisée au préalable).
  • Demander aux élèves s’ils savent à quoi sert le ver de terre et noter leurs idées au tableau.
  • Préciser que le ver de terre a essentiellement trois fonctions :
    • Le labour : végétaux emmenés par le ver de terre vers le fond puis digérés. Sol brassé, mélangé, par les allers-retours du ver.
    • L’aération : les galeries amènent air + eau dans le sol. Les racines des plantes profitent de ces galeries pour s’enfoncer dans la terre.
    • La fertilisation : turricules – recyclage de matière organique. Les excréments enrichissent la terre qui contient alors plein de bonnes choses pour les plantes.

Prolongement

  • Après avoir abordé l’alimentation du lombric, demander aux élèves quels sont, à leur avis, ses prédateurs. Donner quelques infos sur ce sujet (oiseaux, taupes, pesticides, tracteurs…) :
    • Certains oiseaux comme les goélands tapotent le sol avec leurs pattes lorsqu’ils chassent des vers de terre. Les vibrations qu’ils créent ainsi font penser à de la pluie ou aux bruits d’une taupe en chasse, ce qui fait fuir les vers à la surface du sol !
    • Le ver de terre a la capacité de se régénérer quand sa queue a été coupée par un prédateur ou une machine.
    • Mais le pire ennemi du ver de terre, c’est la destruction des sols par l’agriculture intensive et les constructions urbaines.
  • Parler des autres petites bêtes qui habitent sous nos pieds.
  • Parler du traitement des déchets et des différentes sortes de compostage. Rappeler que le compostage contribue à la réduction du volume des déchets et du coût de leur traitement, et à la production d’un fertilisant gratuit.
  • Mieux connaitre la multitude d’organismes vivants dans le sol en jouant : un jeu de 7 familles pour découvrir la vie sous terre tout en s’amusant ! (à télécharger gratuitement).

Ressources

Vrai ou faux ?

Fiche élève

Déroulement de l’activité

  • Distribuer la fiche activité aux élèves.
  • Leur demander de s’appuyer sur les observations et activités réalisées pour repérer le vrai du faux.
  • Corriger l’exercice.

Chargement...

Prolongement

  • Parler des idées préconçues que l’on a sur le ver de terre et démêler le vrai du faux avec l’article.

Ressources

Activités du même niveau

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».

La présentation des fiches pédagogiques évolue !

vignette

Suite à nos rencontres avec des enseignants, nous avons fait évoluer la présentation des fiches pédagogiques pour correspondre encore mieux à vos besoins :


  • meilleure visibilité du déroulé de la séquence en classe ;
  • rédaction d’objectifs spécifiques ;
  • amélioration de l’impression des fiches avec notamment la possibilité d’imprimer la séquence complète, la fiche élève complète, la fiche élève de chaque séance (exercice) ;
  • Les fiches sont désormais consultables sur smartphone et tablette.

Bonne visite et n’hésitez à nous faire vos retours sur cette nouvelle présentation.



L’équipe d’École Salamandre