Street art nature

Avec Street art Nature, les élèves découvrent un art urbain où la nature est mise à contribution. Ils se familiarisent avec les codes et techniques du street art pour imaginer leurs propres messages ou dessins. Et participent ainsi à une réflexion sur la place de la nature en ville.

© Nuxuno Xan
Avatar de Dimitri
- Mis à jour le
Publié par

La fiche en bref

  • Niveaux :
    • Cycle 3 - CM1
    • Cycle 3 - CM2
  • Domaines :
    Arts plastiques
    • Histoire des arts
    • Histoire et géographie
    • Sciences et technologie

  • > Voir toutes les disciplines

La fiche élève complète

Ressource(s) de la fiche

Magazine
À la découverte du street art nature

Fiche élève

Déroulement de l’activité

  • Distribuer une photocopie de l’article "Street art Nature" (pages 28-29 de la Salamandre Junior 106) aux élèves ou utiliser le magazine papier pour leur montrer l’article.

  • Commencer par leur faire observer les photos et leur demander à l’oral :

    • Quel est le point commun entre toutes ces images ? (réponse attendue : elles sont réalisées sur des murs ou trottoirs). Parler du street art.
    • Quelles sont les techniques utilisées ici ? (peinture, graff écolo réalisé avec de la mousse…).
    • Quelles sont les formes de street art qu’ils connaissent ? (graffiti, pochoir, stickers, dessin, peinture, mosaïque, illusion d’optique…).
  • Distribuer la fiche activité : leur demander de choisir une des 6 images et d’écrire un petit texte qui devra :

    • Décrire l’image choisie.
    • Expliquer la raison pour laquelle l’élève l’a choisie : est-elle drôle, étonnante… Que lui inspire-t-elle ?
    • Que ressent-il face à cette photo ?
  • Demander aux élèves à l’oral quelles ont été les photos choisies et pourquoi. Dresser au tableau la liste des principales réactions face à ces photos.

  • Débattre à l’oral :

    • En quoi ces œuvres peuvent-elles changer le regard que l’on porte sur la ville ?
    • Participent-elles à l'amélioration de la qualité de vie des citadins ?
  • Parler du street art.

Prolongement

  • Découvrir les recoins nature dans la ville : organiser un safari urbain.
  • Parler de la place de la nature en ville.

Ressources

Transforme les murs de ton quartier ! (Street art nature virtuel)

Fiche élève

Matériel nécessaire

  • Appareils photo numériques (1 pour 4 élèves).
  • Feutres, crayons de couleur et/ou peinture.
  • Ciseaux.
  • Colle.

Déroulement de l’activité

  • Montrer aux élèves les photos des œuvres de l’article Street art nature (les diffuser sur TBI ou imprimer la double-page et la distribuer aux élèves).

  • Évoquer les différentes formes du street art (graffiti, pochoir, stickers, dessin, peinture, mosaïque, illusion d’optique sur sol ou façade, intervention sur le mobilier urbain : abribus, panneaux, bancs, poubelles…).

  • Répartir les élèves par groupe de 4.

  • Leur demander de réfléchir à un message qu’ils souhaiteraient faire passer sur les murs de la ville, en lien avec l’article. Ce message peut :

    • avoir pour objectif d’embellir l’environnement ;
    • donner de la joie, de l’espoir à celui qui le regarde ;
    • contester une facette de la société ;
    • revendiquer quelque chose ;
    • faire réfléchir celui qui le regarde…
  • Chaque groupe note son message par écrit.

  • Organiser une sortie dans le quartier avec les élèves. Donner un appareil photo par groupe d’élèves.

  • Demander à chaque groupe de repérer le lieu dans lequel s’intégrerait le mieux leur message (mur, mobilier urbain…), et de le prendre en photo sous différents angles.

  • Rappeler aux élèves qu’il est interdit de dessiner ou de peindre sur des façades, du mobilier urbain ou des voitures sans autorisation (rappeler les sanctions en cas de non-respect de la loi).

  • De retour en classe, imprimer en noir et blanc les photos prises afin de distribuer à chacun des groupes ses prises de vues sur papier.
  • Demander à chaque groupe d’élèves de mettre en image leur message en utilisant les formes du street art :
    • Réfléchir à la technique souhaitée (collage, graffiti, pochoir, dessin, peinture…).
    • Dessiner un croquis sur une feuille de papier libre.
    • Reproduire le message au crayon à papier sur les photos prises par le groupe dans la ville. Signaler qu’ils peuvent se servir des motifs, formes du mur pour donner vie à leur œuvre de street art.
    • Le mettre en couleur selon la technique souhaitée (collage, peinture, crayon de couleur…).
  • Demander à chaque groupe de présenter aux autres les œuvres réalisées.
  • Afficher les œuvres réalisées. Faire réagir les élèves à l’oral :
    • Quels sont les principaux messages qui émergent de leurs œuvres ?
    • Sont-ils tous les mêmes ?
    • Regarderaient-ils la ville autrement si leurs œuvres figuraient réellement sur les murs de la ville ?

Prolongement

  • Présenter d’autres œuvres de street art et plus particulièrement de street art nature.
  • Organiser une exposition des œuvres de street art des élèves et faire réagir les autres classes, les parents, les élus…
Crée une œuvre de street art nature !

Fiche élève

Matériel nécessaire

  • Imprimer la fiche activité (photo du mur vierge).
  • Feutres, crayons de couleur et/ou peinture.
  • Ciseaux.
  • Colle.

Déroulement de l’activité

  • Présenter aux élèves les deux photos de la page 28 de l’article Street art nature. Les faire réagir à l’oral sur la façon dont les artistes ont utilisé la végétation pour imaginer des œuvres poétiques ou drôles.
  • Distribuer la fiche activité imprimée au plus grand format possible (photo du mur vierge).
  • Demander d’imaginer une vie autour de l’arbre au pied de la façade : comment peuvent-ils le mettre en scène ?
  • Quelle technique vont-ils utiliser ? (graffiti, pochoir, stickers, dessin, peinture, mosaïque, illusion d’optique…)
  • Une fois leurs œuvres finalisées, demander aux élèves de les présenter : quelle était leur intention de départ ? Qu’ont-ils voulu représenter ? Quelle technique ont-ils choisi et pourquoi ? Quelles ont été les difficultés rencontrées ? Comment les autres élèves perçoivent-ils l’œuvre réalisée ?
  • Afficher les réalisations des élèves et inviter les autres classes et les parents à la présentation des œuvres.

Prolongement

  • Montrer d’autres œuvres où les artistes jouent avec la végétation pour imaginer des créations.
  • Trouver dans l’enceinte de l’école un espace où la végétation pourra servir de point de départ pour imaginer une œuvre (arbre, buisson, plantes qui poussent au pied d’un mur…) : prendre en photo le lieu, imprimer la photo et faire dessiner aux élèves une œuvre sur la photo. Et, pourquoi pas, imaginer une œuvre collective sur le mur de l’école !
Réalisez votre graff végétal !

Fiche élève

Matériel nécessaire

  • Colle naturelle (mélanger 1/2 verre de farine, 1 cuillerée à soupe de sucre, 1/2 verre de bière, 1/2 verre d’eau, et éventuellement ajouter un yaourt périmé pour obtenir une texture similaire à celle de la colle à tapisserie).
  • Mousse végétale (qui peut être recueillie sur les arbres ou pelouses à l’occasion d’une sortie).
  • Craies.
  • Pinceaux.

Déroulement de l’activité

  • Montrer aux élèves les deux photos de l'article de la page 29 (Anna Garfoth, Londres - Collectif Mosstika, New York).
  • Demander à l’oral quels sont les avantages / intérêts de réaliser un graff végétal (évoquer le faible impact sur l’environnement par rapport aux peintures en bombe et aux produits chimiques qu’ils contiennent ainsi que le côté “vivant” d’une œuvre végétale).
  • Expliquer qu’ils vont réaliser un graff végétal.
  • À l’oral, lancer un débat : quel type de message veulent-ils transmettre et qui peut être facilement compris par l’ensemble de l’école ?
  • Noter les idées au tableau. Effectuer un vote pour choisir l’idée à réaliser.
  • Faire une recherche graphique collective : comment représenter le message ? Par un dessin ou par un mot ?
  • Réaliser un schéma sur papier. Découper soigneusement autour. Le placer sur le rétroprojecteur pour l’agrandir et réaliser une silhouette à l’échelle 1:1.
  • Sortir dans la cour ou enceinte de l’école pour repérer ensemble le mur sur lequel figurera le tag. Choisir de préférence un lieu au nord et un mur poreux pour que la mousse prenne racine.
  • Rappeler les conditions nécessaires à la croissance des plantes.
  • Vérifier que le mot ou dessin choisi peut trouver sa place sur le mur.
  • Tracer à la craie le mot ou message sur le mur.
  • Préparer la mousse : enlever la terre.
  • Fabriquer la colle naturelle en mélangeant les différents ingrédients : commencer par la farine et introduire progressivement les liquides.
  • Étaler une bonne quantité de colle sur les morceaux de mousse à l’aide d’un pinceau (cela fonctionne mieux que de badigeonner le dessin de colle).
  • Recouvrir la silhouette dessinée sur le mur avec de la mousse.
  • Arroser à l’aide d’un spray d’eau une fois tous les deux jours. Retailler les contours aux ciseaux si nécessaire.

Prolongement

  • Montrer aux élèves d’autres graffitis écolos. Voir notamment les œuvres de Marc Pouyet (http://www.marc-pouyet.net/nature-gallery/#gallery/07a06447f7f81eeec31d5369c1c7b370/365)
  • Organiser une petite fête / vernissage pour montrer la réalisation du graffiti aux autres élèves et aux parents.
  • Suivre l’évolution du graff tout au long de l’année : parler du cycle de la nature, des besoins des êtres vivants pour croître.
  • Parler des caractéristiques de la mousse : au commencement de la vie, tout le monde était dans l’eau. Les mousses sont les premiers végétaux à s’être aventurés sur la terre ferme qui n’était alors constituée que de roche nue (le sol est apparu après, grâce à la décomposition des premiers organismes terrestres). Elles n’ont donc pas eu besoin de développer de racines, mais plutôt des sortes de petits crampons. Voilà pourquoi ces pionnières se contentent de pousser sur des rochers, des troncs, ou des murs ! Sans racines pour puiser l’eau, elles ont appris à résister au manque d’eau : elles sèchent, deviennent brunes, mais ne meurent pas. Elles attendent la prochaine pluie pour se regonfler d’eau et reverdir. Comme si elles revivaient : c’est la reviviscence. Voilà pourquoi il faut les arroser régulièrement pour avoir un beau tag vert !

Ressources

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».

La présentation des fiches pédagogiques évolue !

vignette

Suite à nos rencontres avec des enseignants, nous avons fait évoluer la présentation des fiches pédagogiques pour correspondre encore mieux à vos besoins :


  • meilleure visibilité du déroulé de la séquence en classe ;
  • rédaction d’objectifs spécifiques ;
  • amélioration de l’impression des fiches avec notamment la possibilité d’imprimer la séquence complète, la fiche élève complète, la fiche élève de chaque séance (exercice) ;
  • Les fiches sont désormais consultables sur smartphone et tablette.

Bonne visite et n’hésitez à nous faire vos retours sur cette nouvelle présentation.



L’équipe d’École Salamandre