Et toi, t’as peur de quoi ?

Aaaaaaah ! J’ai peur ! Peut-être t’est-il déjà arrivé d’avoir des frissons en lisant un livre, en regardant la télé ou même seul dans ton lit le soir ? Lulu et Léo, les deux lérots de l’histoire, ont eu très très peur en vivant une expérience un peu étrange dans une grange ! Eh oui, petits comme grands, nous avons tous peur de quelque chose, même les adultes ! Viens donc raconter tes plus grandes peurs et réfléchissez tous ensemble à une technique infaillible pour vaincre vos peurs !

© Emilie Vanvolsem
Avatar de Vanessa Aleyrangues
- Mis à jour le
Publié par

La fiche en bref

  • Niveaux :
    • Cycle 2 - CP
    • Cycle 2 - CE1
  • Domaines : Français

  • > Voir toutes les disciplines

  • Durée totale : 45 min

La fiche élève complète

Et toi, t’as peur de quoi ?  - Parler de ses peurs avec la classe et chercher ensemble une solution pour les affronter

Objectif(s) spécifiques

L’élève sera capable de participer à un échange avec la classe autour de la thématique de la peur

La séance en bref

L’élève sera capable de participer à un échange avec la classe autour de la thématique de la peur

Fiche élève

Déroulement de l’activité

  • Créer un espace d’échanges au sein de la classe en veillant à respecter le temps de parole pour chacun et à ce que tous puissent s’exprimer dans le respect de l’autre.
  • Expliquer aux élèves que toute personne ressent des émotions tout au long de la journée et que les quatre principales émotions ressenties sont : joie, colère, tristesse et peur.
  • Préciser aux élèves que le travail prévu portera sur une seule de ces quatre émotions.
  • Lire avec les élèves à voix haute l’histoire de Lulu et Léo, les deux lérots de l’histoire p. 26-29.
  • Demander aux élèves s’ils ont réussi à deviner quelle émotion ont ressenti Lulu et Léo. --> La peur, bien évidemment.
  • Encourager les élèves à partager oralement leur plus grosse peur.
  • Noter ces peurs au tableau pour garder une trace visible.
  • Dédramatiser et désamorcer les situations de stress possibles pour certains élèves et leur expliquer qu’avoir peur d’une chose est tout à fait normal, que cela arrive à tous.
  • Élever le niveau des échanges en demandant à chacun s’il a réussi, un jour, à vaincre une de ses peurs. Si besoin, il est possible de donner un exemple personnel ou un exemple inventé :

--> J’ai peur des dragons, alors je place une épée en plastique sous mon oreiller pour me transformer en chevalier.

--> J’ai peur de l’orage, alors je compte les nombres de secondes entre un éclair et le tonnerre pour savoir si l’orage est loin.

  • Proposer aux élèves d’inventer, pour chaque peur annoncée précédemment, une solution possible pour vaincre sa peur.
  • Consigner toutes ces informations et idées dans le cahier « Je suis plus fort(e) que mes peurs ».
  • Autre possibilité : Le cahier peut être numérique. Le cahier peut alors être diffusé aux familles par ce biais, partagé, enrichi

  • Pour créer le cahier, imprimer les pages 1 et 2 en recto verso, puis plier au milieu afin de créer un petit livret. Pour ajouter des feuilles supplémentaires, imprimer en recto verso les feuilles 2 et 3, les plier et les glisser dans le livret.
  • Ce cahier peut être créé et utilisé individuellement si un enfant a beaucoup de peurs ou collectivement en récoltant sur chaque page la peur d’un élève.
  • Suivant la situation, les élèves peuvent ramener leur cahier chez eux ou le cahier unique de la classe sera exposé et laissé à disposition dans la salle de classe.

Possibilité d’agrémenter le cahier des peurs tout au long de l’année en fonction des élèves.

Première page pour réaliser le cahier
Deuxième page pour réaliser le cahier
Troisième page pour réaliser le cahier

Correction

Pas de correction.

Prolongement

  • Possibilité de créer un travail de lecture en réseau autour de la peur, avec par exemple Le loup qui avait peur de tout de Ann Rocard et Christophe Merlin ou encore Même pas peur ! d’Évelyne Reberg et Nancy Ribard, sans oublier La maîtresse a peur du noir de Sylvie de Mathuisieulx et Bérengère Delaporte.
  • Créer des cahiers pour les autres émotions et notamment pour la colère, avec sur le même principe un cahier recensant les techniques pour mieux gérer sa colère.

Activités du même niveau

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».