Coccinelle, demoiselle bien au chaud

Ce zoom sur la coccinelle permet aux élèves de mieux connaître la bête à bon dieu, jolie demoiselle de nos jardins, et de comprendre ce que font certains insectes pendant l’hiver. Ils deviendront tour à tour artiste en créant un mandala “coccinelle”, et artisan, en fabriquant un abri pour l’hiver en allant de la conception à la réalisation.

Mise au point sur les coccinelles - La Salamandre
© Gilbert Hayoz
Avatar de Ghislaine Deborde
- Mis à jour le
Publié par

La fiche en bref

  • Niveaux :
    • Cycle 2 - CE2
    • Cycle 3 - CM1
  • Domaines :
    Questionner le monde
    • Français
    • Enseignements artistiques

  • > Voir toutes les disciplines

La fiche élève complète

Ressource(s) de la fiche

Ceux qui hibernent

Fiche élève

Déroulement de l’activité

  • Demander aux élèves de réfléchir par deux à la question suivante : “Que deviennent les insectes en hiver ?”

  • Faire une remontée collective et écrire les propositions au tableau. Réponses attendues : certains meurent, certains hibernent, certains migrent, certains sont en état larvaire ou en état de nymphe et s’enterrent.

  • Valider les hypothèses en faisant des recherches sur chaque point :

    • Hibernation :

      • La “diapause” hivernale est une sorte de mise en hibernation : l'activité métabolique est ralentie voire stoppée, mais sans que cela ait de conséquence sur la survie. Pour s'y préparer, l'insecte choisit un endroit approprié, protégé, dans lequel il "s'endort".
  • Migration : Parmi les rares insectes qui migrent pour raisons climatiques figure un superbe papillon — le monarque — mythique pour ses grandes et spectaculaires migrations, qui effectue des milliers de kilomètres tous les hivers en Amérique, en formant des amas pouvant recouvrir un arbre tout entier. En Europe, le vulcain, la belle-dame et certaines syrphes (mouches) font les mêmes prouesses, mais plus discrètement.
  • Mort, larve ou nymphe

    • Peu d'insectes passent l'hiver sous leur forme adulte mais plutôt sous la forme d’œuf, de larve ou de nymphe, formes qui sont plus propices à la survie. Au printemps, ce sont ces formes qui seront à l'origine des nouveaux adultes et qui assureront la reproduction, puis mourront à leur tour lorsque l'hiver sera venu.

    • Demander aux élèves de lire le zoom silencieusement et proposer ensuite de lire la page 4 à deux voix.
  • À la suite de la lecture, demander à l’ensemble de la classe ce que deviennent les coccinelles pendant l’hiver. L’élève interrogé justifie sa réponse en relisant le passage concerné.

  • Possibilité de rédiger une courte leçon à étudier :

    • Les insectes ont plusieurs possibilités pour passer l’hiver :
      • Rester sur place : se mettre en état de diapause, autrement dit hiberner, dans un endroit protégé (sous des écorces, dans des fissures, dans le sol, dans une grotte…), parfois en se regroupant.
      • Se reproduire et mourir : se reproduire avant de mourir pour que sa descendance assure la relève : les œufs, larves ou nymphes ont la capacité de survivre à l’hiver, protégés sous des feuilles, sous terre…
      • Migrer : aller vers un endroit plus chaud, donc où il y a plus à manger, comme le fait le papillon monarque par exemple.
  • Leur proposer de réaliser la fiche “Ceux qui hibernent” individuellement comme exercice d’application.

Correction

Le mot mystère colonne 5, est DIAPAUSE. Il désigne un arrêt temporaire du développement d'un organisme (œufs, larves) en réponse anticipée à des variations de l'environnement.

Chargement...

Une vie de coccinelle

Fiche élève

Déroulement de l’activité

  • Demander aux élèves de répondre à la question posée dans la rubrique La p’tite poste de la Salamandre Junior 103 : “Dans le jardin, sur des plants de fèves et des mauvaises herbes, il y a une petite bête. Qu’est-ce que c’est ?"
  • Afficher ou projeter seulement la photo de cet article :
  • Réponse attendue : jeune coccinelle, nymphe.
  • Pour mieux connaître la coccinelle, leur proposer de compléter, en binôme, la fiche d’identité de la coccinelle la plus commune en Europe, la coccinelle à 7 points.
  • Pour cela, proposer de visionner dans un premier temps le documentaire sur le cycle de vie d’une coccinelle et la vidéo sur la naissance de la coccinelle.

Docs enseignants :

Réponses attendues (Mots en italiques : informations supplémentaires) :

  • Nom : Coccinelle à 7 points, nom scientifique : Cocinella Septempunctata

    • Description : Taille : 5 à 8 mm, Poids : 15 mg, Cycle de vie : œuf, jeune larve, larve, nymphe, adulte.
    • Classification :
      • Classe : Insecte ; Ordre : Coléoptère
      • Famille : Coccinelle
    • Reproduction :
      • Nombre de petits : 100 à 200 œufs par ponte
      • Durée de vie : max 2 ans
    • Régime alimentaire : Carnivore : cochenilles, acariens, larves, spores, nectar, pucerons (60%)
    • Habitat : forêt, toundra, littoral, haute montagne, plaine, pré…
    • Particularités : Bête à bon dieu, Porte-bonheur
    • Prédateurs : rongeurs, oiseaux, mante religieuse, araignée thomise, coccinelle asiatique
  • Faire une remontée collective.

  • Réaliser une fiche d’identité commune avec toutes les indications trouvées par les élèves et l’afficher.

  • Demander aux élèves de corriger et de compléter leur fiche.

  • Distribuer la fiche activité “Une vie de coccinelle” pour la faire individuellement comme exercice d’application.

Correction

Ordre et noms des étapes : œufs, jeune larve, larve, nymphe, adulte

Prolongement

Un mandala de coccinelles

Fiche élève

Déroulement de l’activité

  • Proposer un petit historique du mandala en Asie en posant les questions suivantes : “ Savez-vous ce qu’est un mandala ? D’où ça vient ?"

  • Voir l’article Wikipédia sur le mandala.

  • Réponse : c’est un grand cercle coloré représentant l’univers avec ses différents mondes, il comporte les quatre directions symbolisées par différentes couleurs. Le mandala est souvent peint sur une toile que l’on appelle un tanka qui est ensuite exposé dans les temples. Au Tibet, le mandala est, parfois, réalisé avec du sable très fin et coloré par des moines bouddhistes qui mettent plusieurs mois pour le réaliser ; ils font tout d’abord un dessin au sol, puis ils déposent les grains, petit à petit, très délicatement dessus. Il ne sera visible que quelques jours, le temps d’une cérémonie, ensuite, il disparaîtra d’un coup de bras et le sable sera dispersé au vent ou dans la rivière.

  • Proposer de réaliser un mandala “coccinelle” à partir des différentes sortes de coccinelles.

  • Avant de commencer le mandala, faire des recherches en amont sur la représentation physique d’une coccinelle et les différentes coccinelles en s’aidant des éléments suivants :

    • Miniguide 21 :
  • Article sur la coccinelle asiatique :
  • Article sur les différentes coccinelles :
  • Bien faire remarquer la symétrie des dessins sur les élytres, les différentes formes représentées et les différentes nuances de rouge, orange, jaune et noir. Possibilité de représenter les pattes et les antennes.
  • Leur distribuer la fiche “Un mandala de coccinelles” à faire individuellement.
  • Proposition : tracer deux cercles, un à l’intérieur de l’autre. Partir du centre, y dessiner une coccinelle, puis rayonner autour avec un autre gabarit de coccinelle sur le cercle intérieur. Refaire encore un autre rayonnement sur le cercle extérieur pour avoir deux étages de coccinelles. Insérer entre les coccinelles des éléments de la nature ou des éléments se rapportant à la coccinelle.
mandala coccinelle
mandala coccinelle / © Aurélien Delaban
  • Possibilité de photocopier l’ensemble des modèles de mandalas réalisés par les élèves pour constituer un album de mandalas pour chaque élève qu’il utilisera pour travailler la concentration en partant de l’extérieur vers le centre et pour travailler l’attention en partant du centre vers l’extérieur.
  • Possibilité de faire une exposition des mandalas coloriés ou peints.

Prolongement

  • Proposer au groupe de faire un mandala thématique sur le cycle de vie de la coccinelle ou la chaîne alimentaire (prédateurs de la coccinelle, coccinelle, proies de la coccinelle). Cette activité peut se faire soit en début de séance pour faire émerger les représentations, soit à la fin pour évaluer les objectifs.
  • Proposer de réaliser un mandala collectif dans lequel chaque élève, à tour de rôle, propose un élément à intégrer. Partir du centre pour former des cercles concentriques.
  • Lors d’une sortie dans la nature, proposer de réaliser un “mandala nature” à partir des éléments trouvés sur place.
    • Exemple :
Mandala nature
Mandala nature / © Aimee Ray
Un abri pour l’hiver

Fiche élève

Déroulement de l’activité

  • Demander aux élèves de lire la page 4 du zoom.
  • À la suite de la lecture, leur proposer de fabriquer à plusieurs un abri à coccinelles. La fiche “Un abri pour l’hiver” sert de fiche technique pour une démarche expérimentale.
  • Chaque groupe d’élèves dessine son projet d’abri et le recopie individuellement au n°1 de la fiche.
  • Les élèves listent le matériel nécessaire pour réaliser l’abri. Chaque groupe écrit cette liste au n°2 de la fiche puis écrit également les étapes à suivre pour réaliser cet abri (ex : mesurer, planter, scier…), au n°3 de la fiche.
  • Lors d’une prochaine séance, après avoir récupéré tout le matériel, les élèves de chaque groupe construisent ensemble le gîte et l’installent dans la cour.
  • Ils prennent alors une photo qu’ils colleront ensuite au n°4 de la fiche.
  • Il est préférable d’installer le gîte entre septembre et octobre, avant l’hiver, sinon le gîte ne sera habité que l’hiver suivant.
  • Pendant l’hiver, les élèves vérifient :
    • si l’abri accueille des coccinelles ;
    • s’il est resté assez solide pour passer l’hiver ;
    • s’il est installé au bon endroit.
  • L’ensemble de la classe peut proposer des solutions pour améliorer les abris fabriqués.
  • Variantes ou propositions :
    • Proposer à un groupe de réaliser l’abri conçu par un autre groupe d’élèves, à partir de la fiche technique qu’ils ont remplie, afin de savoir si la démarche est correcte et si le matériel est bien choisi.
    • Imposer les matériaux pour fabriquer le gîte. Ne pas imposer les outils.
    • Proposer de voir, après la réalisation, les différents abris proposés par La Salamandre ou par d’autres ressources.

Prolongement

  • Réaliser des abris pour d’autres insectes comme le perce-oreille, l’abeille solitaire…
Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».

La présentation des fiches pédagogiques évolue !

vignette

Suite à nos rencontres avec des enseignants, nous avons fait évoluer la présentation des fiches pédagogiques pour correspondre encore mieux à vos besoins :


  • meilleure visibilité du déroulé de la séquence en classe ;
  • rédaction d’objectifs spécifiques ;
  • amélioration de l’impression des fiches avec notamment la possibilité d’imprimer la séquence complète, la fiche élève complète, la fiche élève de chaque séance (exercice) ;
  • Les fiches sont désormais consultables sur smartphone et tablette.

Bonne visite et n’hésitez à nous faire vos retours sur cette nouvelle présentation.



L’équipe d’École Salamandre