Les arbres, l’or de la forêt

Myrtille propose aux élèves de se renseigner sur les arbres, leur développement et leur utilité. Les élèves vont apprendre à utiliser une clé de détermination pour reconnaître un arbre. Ils vont partir à la rencontre des animaux ou autres végétaux qui peuplent l’arbre. À leur tour, ensuite, de créer des haïkus pour glorifier nos amis les arbres et fabriquer ainsi un arbre à poèmes.

© Ambroise Héritier
Avatar de Ghislaine Deborde
- Mis à jour le
Publié par

La fiche en bref

  • Niveaux :
    • Cycle 3 - CM2
    • Cycle 3 - 6e
  • Domaines :
    Sciences et technologie
    • Français

  • > Voir toutes les disciplines

  • Lieu : En classe

La fiche élève complète

Ressource(s) de la fiche

Magazine
La Salamandre Junior 115 : Brillante, la pie ? n°115 Décembre 2017 - Janvier 2018
Pages 24-25
L’arbre en général

Fiche élève

Déroulement de l’activité

  • Leur proposer de lire la Planète Myrtille “Nos amis les arbres” p. 24 et 25.
  • À partir du paragraphe “Une vie d’arbre” p. 25, leur demander de donner oralement les caractéristiques et les atouts d’un arbre.
  • Réponses attendues :
    • Caractéristiques : être vivant, respire, racines, échanges souterrains de carbone, nutriments, eau.
    • Atouts : rejette de l’oxygène pour permettre au règne animal de respirer, abri pour certaines tribus et animaux, utilisation du bois pour se chauffer, se meubler, fabriquer du papier…
  • Leur proposer de trouver des atouts complémentaires grâce à l’article de La Salamandre Junior n° 112 :
  • Réponses attendues : les racines retiennent le sol, les feuilles enrichissent la terre en se décomposant, nourriture des champignons, beauté, nourriture, ombre, grimper.
  • Leur proposer ensuite de réaliser des séquences d’apprentissages sur :
    • Les différents étages de la forêt (monde végétal) : mousses/champignons/feuilles mortes, herbes, lianes, arbustes, arbres.
    • Les différentes parties de l’arbre : racines, souche, tronc ou fût, couronne, houppier, cime.
    • La nourriture de l’arbre avec absorption de gaz carbonique et rejet d’oxygène : la photosynthèse.

Doc élève

  • Leur distribuer la fiche “L’arbre en général” à faire individuellement comme exercice de bilan.

Correction

Chargement...

Prolongement

  • Proposer un travail sur l’arbre dans l’art contemporain et moderne avec Gustave Klimt et bien d’autres artistes (Natacha Wescoat, Mondrian…). Représenter son arbre préféré par le dessin ou la peinture.
  • Proposer de jouer au jeu “Quel est mon arbre ?”, dans la cour de récréation ou dans un parc situé à côté de l’école. Les élèves se mettent par deux. Chacun à son tour va être le guide puis l’aveugle. L’aveugle doit fermer les yeux. Le guide l’emmène jusqu’à un arbre en le tenant par la main. L’aveugle touche sur son chemin les éléments qui l’entourent pour se repérer et touche l’écorce de l’arbre. Le guide ramène ensuite l’aveugle au point de départ. L’aveugle doit retrouver l’arbre où le guide l’avait conduit grâce aux autres sens que la vue...
Partir d’une clé

Fiche élève

Déroulement de l’activité

  • Leur proposer de découvrir leur environnement proche en sortant dans la cour.
  • Proposer de classer les éléments observés dans un tableau :
    • Éléments du monde vivant : êtres vivants (animaux, végétaux, champignons), traces d’êtres vivants.
    • Éléments du monde non-vivant : éléments naturels, éléments fabriqués par l’homme.
  • Définir avec eux ce qui compose un environnement proche : c’est l’ensemble des éléments vivants et non vivants d’un environnement limité.
  • Les êtres vivants établissent des relations entre eux et avec les substances non vivantes (eau, air, roches) qui les entourent pour grandir et se reproduire.
  • Proposer de trouver quelques relations entre les êtres vivants et leur environnement :
    • Un puceron a besoin de sève pour se nourrir.
    • Une taupe a besoin de terre pour vivre.
    • Un arbre a besoin de lumière pour grandir, d’eau pour s’hydrater.
  • Poser les questions suivantes :
    • Comment reconnait-on un être vivant ? Réponse attendue : un être vivant naît, se nourrit, se développe, se reproduit et meurt.
    • Comment identifier les êtres vivants ? Réponse : en les observant et en comparant leurs propres caractères.
  • Introduire à ce moment-là la clé de détermination pour pouvoir identifier précisément un être vivant. Proposer d’identifier les végétaux rencontrés lors de la sortie dans la cour à l’aide de la clé d’identification des arbres feuillus à partir du Miniguide 69, "Clé des feuillus" :
  • Expliquer les termes suivants : feuilles composées, feuilles simples, alternes, opposées, bord denté, bord lobé, lobes, nervures palmées.

  • Chaque élève justifie ses hypothèses en utilisant ce document.

  • Proposer une séance d’apprentissage sur les différentes parties de la feuille :

    • Feuille simple : pétiole, limbe, nervure principale, nervure secondaire.
    • Feuille composée : pétiole, folioles, rachis, nervure principale, nervure secondaire.
  • Leur expliquer que les arbres feuillus et résineux peuvent aussi être identifiés, à l’aide de leurs fleurs, fruits, cônes, écorces, bourgeons ou de leurs silhouettes.
  • Leur distribuer la fiche “Partir d’une clé” à faire individuellement comme exercice d’application, mais ici on part d’une feuille pour trouver l’arbre.

Correction

  • Peuplier noir

Prolongement

  • Proposer de partir d’une autre clé de détermination : plante, monde végétal… Les clés de détermination pour les animaux sont plus complexes.
  • Proposer de réaliser un herbier avec les feuilles récoltées dans la cour :
    • Nom commun de l’arbre
    • Nom scientifique
    • Taille
    • Fleur
    • Feuille
    • Fruit
    • Photos : arbre entier, de la fleur ou du fruit, particularité ; pour les conifères, pas de fleur et insérer photo du cône.
  • Visionner la Minute Nature sur la feuille magique (cornouiller sanguin) :
Chaque partie de l’arbre est un monde

Fiche élève

Déroulement de l’activité

  • Proposer aux élèves de mettre en commun leurs connaissances sur les différentes parties d’un arbre. Représenter un arbre sur une affiche et leur demander de compléter oralement la légende des différentes parties de l’arbre.
  • Leur proposer de rechercher les définitions dans le dictionnaire des termes manquants comme : houppier, souche… Introduire le terme de canopée et le faire rechercher aussi.
  • Leur demander ensuite de nommer les animaux ou les plantes qui se trouvent dans les différents étages de l’arbre. Les noter sur la partie de l’arbre dessiné sur l’affiche.
  • Leur proposer de visionner, en complément, le DVD La haie à tous ses étages produit par la Salamandre, ou voir la bande-annonce :
  • Leur proposer de prendre l’exemple des pics où chaque espèce de pics exploite une niche écologique sans concurrencer les autres pics. Faire des recherches sur les différents pics et visionner un documentaire. Deviner ensuite quel pic trouve sa nourriture dans telle ou telle partie de l’arbre.

Doc enseignant

  • Réponses : le pic vert qui aime les fourmis est au sol, le pic noir cherche sa nourriture le long du tronc et de la souche, le pic épeiche s’intéresse au tronc et aux grosses branches et le pic épeichette s’occupe des rameaux fins et du feuillage.
  • Distribuer la fiche “Chaque partie de l’arbre est un monde” à faire individuellement comme exercice d’application.

Correction

  • Cime : pie
  • Houppier : écureuil, balanin, hanneton
  • Tronc ou fût : chouette, lichen
  • Souche : mousse
  • Racines : champignon symbiotique, lombric

Prolongement

  • Leur proposer de faire des recherches sur la reproduction de l’arbre, vu qu’il ne bouge pas à travers *La*** Minute nature :
  • Aborder en classe les différentes parties du tronc : bois de cœur, aubier, cambium, liber, écorce. Comprendre leur utilité dans la circulation de la sève et comprendre le mode de croissance de l’arbre.
L’arbre à haïkus

Fiche élève

Matériel nécessaire

  • Une ou plusieurs branches mortes
  • Un pot rempli de cailloux
  • Rubans

Déroulement de l’activité

  • Leur proposer de lire le second paragraphe de la page 25 “Quels écogestes?!” ainsi que les encarts “Trouve un écosapin” et “Ton magazine vert”. Vérifier si les livres scolaires sont pourvus d’un des différents labels proposés dans la planète Myrtille.

  • Leur demander de faire la liste des écogestes qu’ils peuvent réaliser d’ici la fin de l’année. L’écrire sur une affiche et cocher au fur et à mesure les actions réalisées individuellement ou collectivement.

  • Leur présenter ensuite le travail d’écriture sur les haïkus en lien avec les arbres et leur protection.

  • Le haïku (abréviation de "haïkaï-hokku") est un poème très bref, composé de 3 vers (tercet) de 5, 7 et 5 syllabes (en tout 17 syllabes) ou deux vers de 7 et 7 syllabes (en tout 14 syllabes). Il a été codifié par deux poètes japonais qui insistent sur la description de la nature ("shasei").

  • Quelques exemples sur l’hiver :

Arbre collant

Fendu avec une hache.

Voix d'une pie-grièche.

(Sekitei Hara, 1889-1951)

La neige partout

Quelques feuilles sont restées

Où est le printemps ?

(Laurence Wenzek)

  • Leur lire d’autres exemples à partir de la page du site Les arbres” consacrée aux haïkus. Vérifier si les poèmes proposés sont des haïkus en se référant aux règles strictes énoncées ci-dessus.

  • Pour écrire un haïku, il faut :

    • Écrire un texte court (au maximum 17 syllabes).
    • Ne pas faire de rimes.
    • Écrire un texte en trois vers : un court, un long, un court.
    • Évoquer la nature et exprimer une émotion.
    • Écrire des phrases très simples, au présent.
  • Leur proposer d’écrire de 1 à 3 haïkus à partir de la fiche “L’arbre à Haïkus”. Les élèves découpent leur haïku, le perforent et avec un ruban, ils viennent l’accrocher sur un arbre fait de branches mortes. Possibilité de photocopier la fiche sur du papier couleur pour avoir un arbre à haïkus multicolore.

Prolongement

  • Proposer une exploitation pédagogique sur un livre parlant de l’arbre tels que L’homme qui plantait des arbres, Jean Giono / L’appel de la forêt, Jack London / Voyage au pays des arbres, J.M.G Le Clézio / L’arbre qui chante, Bernard Clavel.
  • Proposer d’écrire un calligramme sur son arbre préféré : écrire un texte explicatif sur une feuille à part, dessiner le contour de l’arbre et ensuite réécrire le texte à l’intérieur de la forme.
© dchauprade.fr
Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».

La présentation des fiches pédagogiques évolue !

vignette

Suite à nos rencontres avec des enseignants, nous avons fait évoluer la présentation des fiches pédagogiques pour correspondre encore mieux à vos besoins :


  • meilleure visibilité du déroulé de la séquence en classe ;
  • rédaction d’objectifs spécifiques ;
  • amélioration de l’impression des fiches avec notamment la possibilité d’imprimer la séquence complète, la fiche élève complète, la fiche élève de chaque séance (exercice) ;
  • Les fiches sont désormais consultables sur smartphone et tablette.

Bonne visite et n’hésitez à nous faire vos retours sur cette nouvelle présentation.



L’équipe d’École Salamandre